Actualités

Maglev, le train électromagnétique le plus rapide du monde ?

Transrapid Maglev

Le Japon, inventeur du système utilisé pour Maglev

Maglev, c’est la contraction de magnetic levitation (lévitation magnétique) et c’est également le nom du train japonais qui concurrence le projet Hyperloop, TGV ultra-rapide et électrique réalisé par Elon Musk, le fondateur des voitures électriques Tesla. Maglev a vu le jour en 1984, lorsque pour la première fois il a accueilli des passagers à l’aéroport International de Birmingham en atteignant la vitesse de 42km/h. Depuis, la technologie ne s’arrête pas d’évoluer et le train de voyageurs le plus rapide au monde actuellement est le Shangai Maglev Train (aussi appelé le Transrapid), inauguré en avril 2004, qui peut atteindre 431 km/h. Le Japon, toujours en première ligne lorsqu’il s’agit de dépasser des records, a dans ses « tubes », le projet de développer le train électromagnétique le plus rapide de tous les temps.

Maglev, le train électromagnétique le plus rapide du monde
Maglev, le train à sustentation magnétique au Japon

Quelle est la technologie utilisée pour Maglev ?

Maglev est un train à sustentation magnétique par superconducteurs, il est maintenu en lévitation au-dessus de sa ligne grâce à un champ électromagnétique, un procédé écomobile qui est de plus en plus prisé de par le monde. Le train n’est plus freiné par les frottements entre les roues et le rail, ce qui offre une meilleure stabilisation et des vitesses de déplacement bien au-dessus des trains habituels. Les recherches pour ce système ont été lancées au début des années 1960 avec la JR-Central de la Japan Railway Group.

Maglev, le train électromagnétique le plus rapide du monde
Maglev, le train à sustentation magnétique au Japon

Une équipe de chercheurs de l’Université de Jiaotong (Chengdu, Chine) a construit une plateforme d’essai qui abrite un nouveau modèle appelé « Super-Maglev » et qui pourrait, en théorie, atteindre 2 900 km/h (source : Southwest Jiaotong University). Les essais de ce train ont été effectués à l’aide d’un tube à vide afin de réduire la pression de l’air qui limite la vitesse des autres trains à sustentation magnétique. Grâce à ce procédé, l’équipe de chercheurs du Dr Deng Zigang a réussi à réduire de 10 fois la pression atmosphérique au niveau de la mer. Les petites dimensions de la plateforme d’essai de Super-Maglev limitent actuellement la vitesse de pointe de ce dernier, cependant, avec davantage de tunnels en ligne droite, le train pourrait atteindre une vitesse trois fois supérieure à celle d’un avion ce qui permettrait de voyager entre Paris et Moscou en 1h seulement.

Les essais de Super-Maglev au Japon
Les essais de Super-Maglev au Japon

Lorsqu’on rêvait de l’an 2000, on se disait que nous aurions des voitures volantes, voire que nous aurions la clef de la téléportation. En attendant, nous espérons que la famille Maglev s’agrandisse encore et s’internationalise pour le bien-être de la planète.


› plus d’actualités sur l’écomobilité

Articles sur le même sujet

Cet article a 0 commentaire

Poster un commentaire





cinq − = deux